Frelon asiatique

Le frelon asiatique occupe maintenant l’ensemble des départements français.

Il représente une menace pour la santé publique et la biodiversité. Il est le prédateur de nombreuses espèces d’insectes et notamment des abeilles : en vol stationnaire devant les ruches, il capture les butineuses qui reviennent chargées de pollen, les tue et les dépèce en vue de nourrir ses larves.

Si sa piqûre n’est pas plus dangereuse que celle d’une guêpe ou d’une abeille, à l’exception des personnes allergiques, il convient toutefois de se tenir à bonne distance des colonies. Celles-ci sont installées dans des nids ronds ou ovales construits parfois sous un toit, dans un mur ou dans le sol, mais plus généralement dans les hautes branches d’un arbre.

Signaler la présence de frelons asiatiques :

Signaler la présence du frelon asiatique

Un dispositif de surveillance et de lutte, piloté par la FRGDS, en partenariat avec la FREDON, vise à repérer et faire détruire les nids par des entreprises spécialisées avant la sortie des fondatrices, afin de maintenir la population de frelons asiatiques à un niveau acceptable.

 A ce titre, toute personne suspectant la présence d’un frelon asiatique sur une zone est invitée à en faire le signalement.

La plateforme www.frelonsasiatiques.fr  permet à toute personne de signaler la présence d’individus ou de nids de frelons asiatiques.

En cas de suspicion de nid de frelon asiatique, ne cherchez en aucun cas à détruire le nid seul, même s’il est de petite taille et gardez une distance de sécurité autour du nid d’au moins 10 mètres.

Comment reconnaître le frelon asiatique ?

Le frelon asiatique se distingue facilement du frelon européen par sa couleur.

Le frelon asiatique est en effet plus foncé que le frelon européen. A distance, il apparaît globalement comme étant brun noir tandis que le frelon européen est beaucoup plus jaune.

Comment reconnaître le frelon asiatique ?
Comment reconnaître le frelon asiatique ?